Commentaire F1-3

La journée 3 ... par Isa

À domicile, avec l'espoir d'un tonneau de framboisine préparé par les bons soins de notre capitaine préférée, Claudine, nous recevions ce dimanche l'équipe de Haute Bresse.

L'équipe était presque au grand complet. Il ne manquait que Juju Aranxaqui avait préféré aller faire la fête dans le territoire de Belfort avec son amoureux.

Claudine avait dont repris les rênes de l'équipe mais me laissa la plume de reporter qui va me permettre de vous narrer notre après-midi sous le soleil.

Tout commença au ralenti sur un seul terrain, l'équipe 1 Hommes essayant de nous concurrencer quant à la durée des rencontres. Martial, en numéro 1 combattif, bataillait encore alors que nous devions débuter notre rencontre. En n°4, je débutai donc mon match sur le seul terrain disponible. Celui-ci fut expédié en une petite heure contre une jeune joueuse NC qui jouait son 1er match officiel. Cela ne justifiait néanmoins pas le besoin de lui faire des cadeaux (6/1 – 6/0). Pendant ce temps, alors que notre président avait ramené le nombre de victoires à 2 partout et que le double décisif de la rencontre de l'équipe 1 Hommes débutait, Sandrine, en N°2, entamait son match contre une 30/1 avec la consigne de notre capitaine préférée de "faire une perf". "Je vais me faire ratatiner", me souffla-t-elle en rentrant sur le court. Et là. que se passa-t-il? Notre Sandrine, détendue comme jamais, retrouva son coup droit, son revers, son service, ses volées… Bref son jeu, et ne fit qu'une bouchée de son adversaire qui ne s'était pas habituée au terrain, au soleil, au vent, au jeu de Sandrine (6/4 6/0)!

Laurence, en N°3, puis Claudine, en N°1, purent enfin rentrer sur le terrain quasi simultanément. Laurence n'avait pas voulu connaitre le classement de son adversaire et, à son habitude, elle n'en fit qu'une bouchée. 6/2 – 6/4 contre une 30/2. Donc, à nouveau une perf à l'honneur et la rencontre gagnée, quoiqu'il arrive!

Claudine, qui jouait contre la capitaine adverse, classée 30 également, décida de continuer sur la même lancée et termina également son match rapidement 6/2 – 6/1.

A 4 victoires à 0,la victoire fût presque une formalité : 6/4 6/3. Résultat à 18h00, à l'heure à laquelle Sandrine commençait le dernier simple la semaine dernière la rencontre était pliée, nous entamions le 1er tonneau de framboisine avec l'équipe 2 qui était revenue de Lent Servas et était restée pour nous encourager.

Pendant ce temps, Juju Aranxa revenait de son week-end et s'inquiétait de savoir s'il resterait de la framboisine au fond du tonneau…

Seule fausse note à cette belle journée. Nous espérions que notre capitaine nous aurait préparé nos petites fioles personnelles avec nos noms écrits en lettres d'argent dessus… Mais non, rien de tout ça. Bien sûr, il s'avéra que cela était inutile pour cette fois mais qui sait, peut-être que la prochaine fois, il faudra y penser, capitaine!

Isabelle, reporter d'un jour

ce site a été créé sur www.quomodo.com